Zones d’étude

Région de Valence (Espagne)
La superficie forestière de la région de Valence occupe près de 60 % du territoire, bien que sa superficie augmente à un rythme d'environ 3300 ha/an (IFN2-IFN3). L'écosystème boisé de Pinus halepensis est celui qui est étudié dans REMAS. Elle représente 40 % du territoire de la région (514 065 ha), En ce qui concerne la propriété forestière, 55 % des terres forestières appartiennet à des particuliers, 39 % sont publiques et 6 % sont inconnues. Les biens publics appartiennet à 76 % aux municipalités. Source principale : PATFOR (2013). 

Cartes : 

Délimitation de la zone d'étude 
Incendies de forêt des 20 dernières années


La zone d'étude de la région de Valence est la délimitation forestière de Chelva (à l'exception du Rincón de Ademúz).
Région de Guadalajara (Espagne)
La zone forestière de la région de Guadalajara couvre plus de 62 % du territoire (plus de 764 000 ha) et la plus grande partie de cette zone est boisée (68 %). Les forêts de pins Pinus sylvestris occupent une superficie de 57 107 ha.  Les 70 % de la zone couverte par cette espèce sont publics et les 30 % sont privés. Les biens publics appartiennent à 80 % aux communes/municipalités. Dans la zone d'étude (Parc naturel du Haut-Tage). Les forêts de Pinus sylvestris couvrent plus de 25 000 ha (19% de la zone protégée).

Cartes : 
Délimitation de la zone d'étude 
Incendies de forêt des 20 dernières années
Région Aquitaine (France)
La Nouvelle-Aquitaine abrite la plus grande forêt artificielle d'Europe, établie depuis la fin du XIXe siècle pour stabiliser les dunes côtières et récupérer les marais qui ont ensuite occupé le territoire. Cette région couvre aujourd'hui 1 million d'hectares, dont seulement 10% de sa surface est gérée par l'Etat français ou les collectivités locales. Cette forêt est une plantation dominée par une espèce locale, le pin maritime, principalement utilisée pour le bois, mais de plus en plus pour la production de papier et d'énergie.

Cartes : 
Délimitation de la zone d'étude
Incendies de forêt des 20 dernières années
Région de l’Algarve – Serra de Caldeirão (Portugal)
La Serra de Caldeirão correspond généralement à une formation géologique de schistes-grauvaca, avec des pentes raides et couverte principalement par des écosystèmes de chênes-lièges. Le paysage est caractérisé par de vastes extensions de chênes-lièges et de sous-bois en général. Les autres types de couverture terrestre comprennent des fourrés dominés par le Cistus ladanifer, ainsi que certains pâturages ou cultures. Il existe également des peuplements épars de P. pinaster, P.pinea et Eucalyptus spp. La propriété foncière est fragmentée et privée. La récolte de liège est la principale activité économique des communautés locales.